Abbaye Notre-Dame d'Orval

La Brasserie d’Orval, dans l’enceinte de l’Abbaye où vivent encore la communauté trappiste, actionnaires et gestionnaires de l’entreprise, a été créée en 1931 pour financer l’énorme chantier de la reconstruction d’Orval.  Elle a, dès le début, embauché de la main-d’œuvre laïque, dont le premier maître brasseur, Pappenheimer, à l’origine de la recette de fabrication.  La politique commerciale de la brasserie est ajustée aux valeurs vécues par la communauté monastique.  Les revenus de la marque sont ainsi reversés à des œuvres sociales et à l’entretien des bâtiments.
Les équipements de production, totalement renouvelés dans les quinze dernières années, relèvent des techniques les plus modernes en matière brassicole. Ils sont dédiés à la qualité et au maintien respectueux des méthodes de production bien originales suivies sur le même site depuis bientôt quatre-vingts ans.
L’Abbaye d’Orval jouit d’une capacité de production maximale de 70.000 hectolitre par an, capacité de production n’arrivant pas toujours à suivre la demande. Les moindres trappistes désirent avant tout privilégier la qualité de leur bière, une qualité qu’ils ne pensentpouvoir plus garantir dans des productions plus importantes.
Les moines ne désirent pas non plus développer leurs ventes à l'exportation. Le volume reste en-decà des 15% depuis de nombreuses années.

Abbaye Notre-Dame d'Orval

Abbaye Notre-Dame d'Orval

La Brasserie d’Orval, dans l’enceinte de l’Abbaye où vivent encore la communauté trappiste, actionnaires et gestionnaires de l’entreprise, a été créée en 1931 pour financer l’énorme chantier de la reconstruction d’Orval.  Elle a, dès le début, embauché de la main-d’œuvre laïque, dont le premier maître brasseur, Pappenheimer, à l’origine de la recette de fabrication.  La politique commerciale de la brasserie est ajustée aux val... Lire la suite