Forestinne

Philippe Golinvaux et Michaël Vermeren se sont rencontrés lors de leurs études aux Eaux et Fôrets de La Reid (Spa) en 1988. En plus de la nature, ils partageaient une autre passion : la bière. Durant la semaine, dans leur chambre à l’internat, ils découvrent et dégustent bon nombre de bières provenant d’un petit magasin de bières spéciales, « La Cave de Wallonie », tenu à l’époque par un certain François Tonglet, actuel patron de la brasserie ‘La Caracole’. Cette passion mène les deux amis à s’essayer au brassage de la bière.  Après plusieurs tentatives avec à disposition un matériel modeste, ils finissent par mettre au point des recettes qui leur plaisent. Celles-ci sont soigneusement notées par Michaël afin de pouvoir peut-être plus tard, être reproduites en grande quantité. Leurs bières plaisent tellement que le matériel, dont la capacité est devenue limitée, est remplacé par un plus adapté pour répondre à la demande des amis, qui veulent goûter leur bière. Ils entrent ainsi dans le cercle fermé des brasseurs amateurs, ce qui leur permet de faire de nouvelles rencontres. Parallèlement à ces expériences, Philippe, dans le cadre de ses activités professionnelles lancera une bière, la « Spéciale Quaker’s », qui sera brassée par la brasserie « La Caracole » à Falmignoul où François Tonglet va recroiser leur route.  C’est en 2003 que Michaël le site Bierbel, réalisé par deux jeunes étudiants, Pierre et PH Lebrun, consacré à sa boisson favorite. Le forum de discussion que Michaël et Philippe vont animer de leurs réflexions et informations diverses sur la bière passera de 10 membres à un millier de membres en un peu plus de deux ans pour devenir  le site de référence wallon de la bière. En Wallonie et à Bruxelles, l’année 2005 sera décrétée Année de la Bière. Philippe et Michaël voient dans cet évènement une réelle opportunité de se lancer, comme d’autres brasseurs amateurs l’avaient fait précédemment en 1986. Afin de professionnaliser leur production de bière, Philippe et Michaël décident de s’associer et de s’adjoindre l’aide d’une troisième personne, Jean-Marc Boumal, pour créer une S.P.R.L., BGV, qui produira la Forestinne, brassée alors dans la petite installation de la brasserie « La Caracole », avec l’aide de… François Tonglet. C’est via des stands sur les foires, des marchés de produits artisanaux et sur des marchés de Noël que la Forestine sera pour la première fois exposée au grand public.  Le public répond d’ailleurs présent à ce nouveau produit artisanal et original et la demande augmente. Pour satisfaire cette nouvelle clientèle, de nouveaux brassins sont effectués, de nouvelles recettes testées, approuvées et produites en plus grand volume. Une camionnette aux couleurs de la marque sillonne depuis lors les routes belges et la Forestinne est présente sur de plus en plus de foires et marchés.

Sorry for the inconvenience.

Search again what you are looking for